• Afin que les élèves aient une vision globale de ce qui les attend tout au long de l'année j'ai mis en place un livret des progrès des élèves. Cela permet aux élèves de travailler leur autonomie et de modifier leur rapport au travail.

    Le fonctionnement est simple.

    • L'élève choisit son travail parmi toutes les compétences du livret.
    • Il s'entraîne et quand il se sent prêt il passe le test.
    • Une fois le test terminé il est donné à la correction au maitre. (dans la boite prévue à cet effet).
    • Si la compétence est validée, l'élève (ou le maitre) coche la case. (pour certaines compétences une observation suffit.)
    • Si l'élève à par exemple le nombre de cases colorées requis pour avoir la ceinture jaune (dans la matière) il va colorier le tableau collectif dans la classe.

    Chaque élève connaît les objectifs pour passer dans la classe supérieure (bleue pour les CE1, noire pour les CE2).

    Ce livret sert aussi de livret trimestriel. Il est présenté avec les tests qui ont permis d'avancer (à cela s'ajoute une page résumant les points positifs du trimestre et les points à travailler plus précisément).

    Il sera imprimé au format A5 par souci d'économie de papier et relié.

    Il est en accord avec les objectifs du BO de 2008.

    Je l'ai essayé en CM1 et CM2 pendant 2 ans avec grand succès. Chacun sait où il en est et où il doit fournir des efforts. Les élèves et les parents savent exactement ce qu'il en est et pour la coopération dans la classe c'est juste indispensable. De plus les élèves ne progressent pas selon des choix du maitre (ils peuvent même choisir des compétences de la classe supérieure s'ils se sentent forts), mais selon leurs propres choix ce qui change pas mal de choses dans l'estime de soi et dans l'individualisation des apprentissages.

     

    Livret des progrès des élèves

     


    1 commentaire
  • Après quelques semaines d'utilisation, j'ai du modifier le plan de travail que je donne aux enfants. En effet le précédent était un peu trop compliqué à utiliser pour eux.

    Il laissait un peu trop de liberté et comme on dit trop de liberté tue la liberté (il fallait que j'utilise cette expression que je n'aime pas du tout).

    Le voici

    Plan de travail -nouveau modèle

    Plan de travail -nouveau modèle

    Ce plan est à imprimer recto - verso (un côté avec les apprentissages de la semaine et l'autre pour le bilan du vendredi)


    votre commentaire
  • mis a jour le 24 septembre 2012

    Cette année je me lance dans la démarche PIDAPI Plan de travail de cette année et je découvre donc de nombreux outils et une nouvelle façon de travailler. C'est un peu difficile pour le moment à mettre en place (trop de réflexion sur comment ça fonctionne mais pas assez comment l'expliquer aux élèves).

    Alors tant bien que mal ça commence à venir. Au début, étant un peu un geek, j'ai utilisé un fichier informatique pour la gestion des plans de travail. J'en reviens un peu car je n'arrive pas à m'en servir comme il faut. Donc voilà j'ai créé mon propre plan de travail en mélangeant plusieurs fichiers.

    Je vous le livre car on peut utiliser le fichier même sans travailler avec PIDAPI.

    Plan de travail de cette année

    pdf

     

    Plan de travail de cette année

    odt

     

    Fonctionnement en classe:

    1ère phase: Le lundi, au début du temps "travail individuel", un élève distribue tous les plans vierges. Chacun écrit son prénom, la durée du plan.

    Afin d'apprendre l'autonomie aux élèves, je leur laisse un temps où ils prévoient ce qu'ils doivent faire dans la semaine. Soit une préceinture, soit des exercices d'entrainement, soit une ceinture dans une matière particulière. Ces prévisions sont inscrites dans le tableau du plan (en haut à gauche).

    2ème phase: chaun fait son travail et a le choix dans:

    les mots personnels, le calcul mental, les tables de multiplication, une table de conjugaison, des opérations et des calculs, un exposé à préparer ou à présenter, une poésie, une fiche de lecture de ROLL Plan de travail de cette année.

     

    Tout ce travail doit se faire dans la semaine à hauteur de 1h30 par jour (à peu près).

     

    3ème phase: le vendredi, au moment du bilan sur le plan de travail, je passe dans la classe et je vérifie avec chacun des élèves ce qu'il a fait, qu'il n'a pas fait et qu'il devra faire la semaine prochaine. Les autres pendant ce temps continuent leur plan de travail. A ce moment là, les enfants les moins autonomes on choisit ensemble les exercices de la semaine prochaine.


    3 commentaires
  • Mise à jour le 30 aout 2012

    Suite à la lecture du blog d'Orphée j'ai réussi à faire ma propre fiche de présentation des cahiers pour cette année.

    Je vous la livre donc ici.

    Présentation des cahiers (2012/2013)

     

    Voici le lien pour le tutoriel (pour faire vos propres fiches de présentation). Présentation des cahiers (2012/2013)

    Pour les feuille seyes aller sur ce site. Présentation des cahiers (2012/2013)

     

    Je tiens à remercier La grande maikresse qui m'a expliquée comment introduire l'image de mes documents du coup c'est quand même bien plus joli. Comme je suis sous Ubuntu et pas windows ce sont d'autres logiciels mais la méthode est la même.


    2 commentaires
  • Dans le cadre de la PMEV il est impératif que les élèves puissent se déplacer pour pouvoir aller chercher de l'aide auprès d'élèves qui peuvent aider.

    Explication:

    Lorsqu'un élève (1) a besoin d'aide (et pas seulement) il peut demander l'intervention d'un élève qui peut l'aider.

    Seulement l'élève (2) qui peut l'aider est certainement en train de faire quelque chose.

    Pour ne pas gêner l'élève (2) dans sa tâche courante, l'élève (1) pose le passeport sur la table et retourne à sa place chercher une solution.

    S'il trouve une solution de lui-même il revient chercher le passeport et le range. Sinon il attend l'élève (2) qui viendra l'aider quand il aura le temps.

    Le passeport de la classe

    Avec cet outils les déplacements sont régulés et trouvent un sens pour chacun. Ils permet aussi à l'élève d'apprendre la patience car il doit patienter avant d'avoir la réponse. Cette attente lui permet de réfléchir à son problème etsouvent il se résoud de lui-même.

    Si l'aide qu'on lui apporte n'est pas suffisante il doit se rendre au tableau afin de s'inscrire au bilan. Tous ces temps de métacognition sont là pour mettre le plus longtemps possible les élèves en apprentissage.

    Cette idée est tirée du livre apprendre avec les pédagogies coopératives de Sylvain Connac.


    votre commentaire
  • Un compteur numérique à construire.

    En glanant des informations sur internet, j'ai trouvé ce compteur numérique à construire qui va aider mes élèves en difficultés.

    Je l'ai trouvé ici (petit abécédaire de l'école) un site indispensable avec énormément de choses pour l'école. À farfouiller car on y trouve des réponses à beaucoup de questions.

    Donc j'ai trouvé un compteur à faire construire par les élèves et qui seront utilisés par ceux qui en auront besoin.

    Voici le lien: Compteur numérique à construire.

    Je le donne demain à tous mes élèves qui vont trifouiller, monter et donc manipuler le million. Je pense que ceux qui se serviront au quotidien de cet outil seront les élèves qui en ont le plus besoin.

    On verra.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique